Votre Guide

Cantalien de naissance, je pratique depuis mon plus jeune âge ma passion qu’est la pêche. Après avoir débuté en famille par la pêche de la truite au coup dans les plans d’eau de l’agglomération Aurillacoise, j’ai pu ensuite pratiquer la technique de la pêche au toc dans les cours d’eau du département.

 

Toujours à la recherche de nouvelles techniques, j’ai découvert la pêche à la mouche, et les sensations procurées en ont fait ma pêche de prédilection.

 

Habitant Aurillac, j’ai le privilège d’être à 20 minutes du berceau de la pêche du sandre en verticale en France, qu’est le Barrage de Saint Etienne Cantalès. Je ne compte plus les heures en float tube ou en bateau à appréhender les différentes espèces présentes tel que : le sandre, le brochet, la perche, le silure et dans une moindre mesure les cyprinidés.

 

Conscient du potentiel halieutique de mon département, j’ai décidé de faire de ma passion mon métier. Aujourd’hui guide de pêche diplômé, j’ai créé Aurillac Pêche Cantal avec pour ambition de vous accueillir, vous guider et de vous faire vivre de émotions intenses dans des espaces préservés.

 

Partageons ensemble, un moment d’évasion au cœur des merveilles du Cantal.

 

Le territoire cantalien

Situé au centre de la France, le département du Cantal tire son nom des principales montagnes qui l’entourent : les Monts du Cantal. C’est une région de moyenne montagne, où l’on peut encore observer les stigmates d’un ancien volcan dont le diamètre atteint plus de 55 kms, ce qui en fait le plus grand volcan d’Europe.

 

Les qualités propres à mon département facilitent la promotion et la valorisation d’une multitude de sites naturels et sauvages. Il offre ainsi un cadre arcadien et idéal pour la pratique d’activités en toutes saisons. Sa richesse patrimoniale, ses curiosités culturelles et gastronomiques constituent autant de lieux et de spécialités à découvrir. Le Cantal est donc une destination touristique prisée à l’échelle régionale, avec le Puy Mary qui est le site le plus visité, à 1 783 mètres d’altitude.

 

Il compte aussi 395 grands ensembles protégés au titre de monuments historiques, et environ 80 châteaux tous garants du passé historique exceptionnellement bien conservé.

Sans oublier la pêche :

 

Le Cantal compte environ 6 500 kms de cours d’eau de première catégorie, avec de magnifiques rivières qui prennent pour la plupart leurs sources au cœur des Monts du Cantal et du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne : La Cère, La Jordanne, L’Authre,  La Maronne, L’Alagnon, Le Goul, La Rance, etc.…  Ce patrimoine naturel exceptionnel constitue autant d’habitats favorables à la reproduction d’espèce telle que la truite fario qui est présente dans nos cours d’eau depuis au moins 10 000 ans (fin de la dernière glaciation).

 

Et 2 500 hectares de lacs de barrages et retenues hydrauliques tels que Saint Etienne Cantalès et ses 561 hectares. Situé à proximité d’Aurillac il est le berceau de la pêche de sandre en verticale en France. Et bien d’autres encore tels que : Enchanet, Garabit Grandval, Sarrans, etc.…

 

Sans oublier le réservoir mouche du Lac des Graves (10 ha) établi dans l’une des plus belles vallées cantalienne qu’est la vallée de la Jordanne. Ce lac classé en eau clause, abrite une multitude de truites arc en ciel exceptionnellement combatives.

 

Sites et monuments

• Le viaduc de Garabit (Ruynes en Margeride)

• Les gorges de la Jordanne (Saint Cirgues de Jordanne)

• Le château de Val XIIème  siècle (Lanobre)

• Les burons de Salers (Salers)

• L’esplanade de Barrouze (Salers)

• Le château de Pesteils, XIVème siècle (Polminhac)

• Le Puy Mary 1 783 mètres

• La cathédrale Saint Pierre XIVème siècle, (Saint Flour)

• Le château d’Anjony XVème siècle, (Tournemire)


Aurillac

Aurillac est le chef lieu du département du Cantal, situé au cœur du Massif Central et rattaché à la région administrative Auvergne Rhône Alpes.  La ville compte 29 677 habitants.

 

Tout le monde en connaît le nom puisque les bulletins météo nous positionnent comme étant la soit- disant ville la plus froide de France. Préjugés avérés puisque, si les nuits sont fraîches en montagnes, l’ensoleillement est au rendez vous en journée. Aurillac totalise près de 2 080 heures de soleil par an, soit le meilleur taux d’ensoleillement du Massif Central. Cet ensoleillement est comparable à celui de Toulouse ou Bordeaux, et meilleur que celui de la moitié nord de l’hexagone.

 

Situé à 600 mètres d’altitude, Aurillac est une porte d’entrée conséquente pour la découverte des Monts du Cantal, et d’autres territoires très variés tel que : la Châtaigneraie, la Vallée du Lot, les volcans d’Auvergne, le Pays du Carladès, les bords de la Dordogne, les petites cités classées comme Salers ou Conques.

Ville au passé historique indéniable, elle fut celle des dinandiers, des tanneurs et des fabricants de parapluies. Elle est aujourd’hui celle des cultures et technologies nouvelles sans renier son illustre passé inscrit dans ses pierres. Géraud est le prénom emblématique de Géraud avant de devenir le pape de l’an mil que l’on sait, connu non seulement pour son rôle politique mais l’histoire de la ville par ailleurs appelée la Cité Géraldienne. L’autre c’est Gerbert, celui du premier pape français (Silvestre II). Originaire de la vallée de la Jordanne, Gerbert fut éduqué au monastère de Saint Géraud avant de devenir le pape de l’an mil que l’on sait, connu non seulement pour son rôle politique mais aussi pour son érudition.

 

Si Aurillac est une « ville à la campagne », elle offre une gamme de services et d’animations propres à retenir l’attention de toutes les générations : Les Européennes du Goût, Le Festival International du Théâtre de rue, Le Centre Aquatique, Le Prisme (salle de spectacle), Le Crystal (cinéma), etc.

Patrimoine religieux

• Eglise Saint Géraud d’Aurillac XVème et XVIème siècles

• Eglise Notre Dame aux Neiges XVème siècle

• Eglise du Sacré Cœur XXème siècle

• Eglise Saint Joseph Ouvrier XIXème siècle

• Chapelle d’Aurinque XVIème siècle

Patrimoine civil

• Château de Saint Etienne (qui surplombe la ville)

• Haras National d’Aurillac

• L’ancienne maison consulaire d’Aurillac

• L’ancien présidial d’Aurillac

• Le collège des jésuites d’Aurillac

• L’ancienne Abbaye du Buis

• Les vestiges de l’Abbaye Saint GERAUD

• La Mairie d’Aurillac

• La Préfecture du Cantal

• Le Conseil Départemental du Cantal

Equipements & Cultures

• Diverses écoles de danses : La Manufacture, Le Conservatoire, etc….

• Le Muséum des Volcans

• Le Musée d’art et d’archéologie

• Société des lettres, sciences et arts « La Haute Auvergne »

• Le théâtre d’Aurillac

• Le Prisme, salle de congrès et spectacles

• Le Festival International de Théâtre de Rue et des Arts de la rue d'Aurillac

Personnalités nées à Aurillac

• GERBERT d’Aurillac (938-1003), mathématicien, précepteur d’Hugues Capet, 1er Pape Français sous le nom de Silvestre II

• Emile DUCLAUX (1840-1904), physicien, chimiste et biologiste Français.

• Paul DOUMER (1857-1932), président de la République de 1931 jusqu’à sa mort, assassiné.

• Marie MARVINGT (1875-1963), pilote d’avion, alpiniste chevronnée, elle est décrite comme « la femme la plus extraordinaire du siècle ».